Google, en collaboration avec Qualcomm, a annoncé ce qui, à première vue, ressemble à une bonne chose pour Android. Dans tous les cas, l’espoir d’un long approvisionnement en mises à jour Android est maintenant beaucoup plus grand pour beaucoup plus d’utilisateurs. Ces dernières années, Google a apporté diverses améliorations pour s’assurer que les nouvelles versions d’Android se propagent beaucoup plus rapidement. Via mise à jour et directement depuis l’usine sur les nouveaux appareils. Vient maintenant la prochaine grande étape, déclare le Android Dev Blog. Mais qu’y a-t-il vraiment derrière ?

Avec « Project Treble », Google a introduit des changements importants pour Android qui ont simplifié la mise à disposition de nouvelles versions d’Android pour les fabricants de smartphones. Mais les fabricants de puces ont pris du . En fait, année après année, leur travail devient nettement plus difficile, ce qui raccourcit la durée de l’accompagnement en raison du besoin élevé en ressources de développement. Jusqu’à présent, Qualcomm n’a garanti la prise en charge que de deux nouvelles versions d’Android. Si un fabricant de smartphones propose plus pour ses appareils, il travaille séparément avec Qualcomm.

« Pour chaque modèle de SoC, les fabricants de SoC devaient désormais créer plusieurs combinaisons d’implémentations de fabricants pour prendre en charge les OEM qui utiliseraient ce chipset pour lancer de nouveaux appareils et déployer des mises à niveau du système d’exploitation sur des appareils lancés précédemment. Le résultat est que trois ans après le lancement d’un jeu de puces, le fournisseur de SoC devrait prendre en charge jusqu’à 6 combinaisons de logiciels de structure de système d’exploitation et d’implémentations de fournisseurs.

Google facilite le travail des fabricants de puces

Si un fabricant de puces SoC (système sur puce) a de nombreuses puces différentes à proposer, la pile de nouveaux travaux n’a fait qu’augmenter avec chaque mise à jour Android. Google a maintenant travaillé à simplifier les principes précédents afin d’accueillir Qualcomm and Co. Le résultat semble phénoménal au premier abord, du moins du point de vue d’un utilisateur Android de longue date. Mais la vérité est dans les détails, qui ont souvent été mal communiqués dans les médias.

Qualcomm promet de nouvelles mises à jour Android pendant quatre ans, du moins c’est ce que tout le monde pense

Les processeurs Qualcomm se trouvent dans presque tous les smartphones Android courants. Seul Samsung fait partie des fabricants qui utilisent souvent ses propres puces. Huawei avec ses puces Kirin ne jouera guère de rôle à l’avenir, le reste utilisera presque exclusivement les processeurs Snapdragon. C’est pourquoi Qualcomm est un partenaire très proche de Google pour mettre en œuvre le principe nouveau ou révisé de Project Treble. Le résultat de base est un support logiciel plus long qu’auparavant.

« À l’avenir, toutes les nouvelles plates-formes mobiles Qualcomm exploitant le principe de non-rétroactivité pour les SoC prendront en charge 4 versions d’Android OS et 4 ans de mises à jour de sécurité. »

Google permet également à un cadre de système d’exploitation de fonctionner même pour plusieurs chipsets. Cela rend le travail de Qualcomm beaucoup plus facile, disent les deux partenaires.

« Cela réduit considérablement le nombre de combinaisons de framework de système d’exploitation et d’implémentation de fournisseur que Qualcomm doit prendre en charge sur ses plates-formes mobiles, ce qui réduit les coûts d’ingénierie, de développement et de déploiement. »

L’arbre de développement est considérablement aminci :

La garantie de mise à jour ne parvient pas à l’utilisateur ou il en bénéficie depuis longtemps

Nous arrivons maintenant au point qui est très important et qui a malheureusement été mal compris. Google et Qualcomm ne garantissent pas quatre nouvelles mises à jour Android ou quatre ans de mises à jour Android. Les entreprises garantissent uniquement la prise en charge d’un total de quatre versions d’Android, y compris celles préinstallées à la livraison. Cela se traduit par une prise en charge garantie pour trois futures mises à jour Android. Une telle garantie de mise à jour est déjà disponible auprès de Google et Samsung. Les deux fabricants* ont travaillé plus étroitement avec Qualcomm que les autres.

Qualcomm permet aux fabricants de faire plus facilement ce que Google propose depuis longtemps

Désormais, la seule nouveauté est que Qualcomm, en tant que fabricant de puces, prendra toujours en charge trois futures mises à jour Android. Avant il n’y en avait que deux. Tout ce qui était au-delà était auparavant le résultat d’une coopération directe entre le fabricant de smartphones et Qualcomm, qui ne devrait plus être nécessaire. Une garantie pour trois futures mises à jour d’Android, que Qualcomm facilite désormais, doit finalement encore être mise en œuvre par les fabricants de smartphones. Nous aurions préféré une obligation.

Avec les dernières avancées, il est au moins possible qu’il y ait bientôt plus de fabricants de smartphones garantissant trois futures versions d’Android au lieu de deux seulement. Rien n’a changé chez Google, par exemple, et leur travail nécessaire pour la garantie de mise à jour de 3 ans n’a été que facilité. Cependant, Google pourrait reprendre la garantie de Qualcomm pour 4 ans de mises à jour de sécurité pour les futurs smartphones Pixel. Et peut-être qu’il se passe enfin quelque chose avec Android One ?

*Samsung utilise ses propres puces Exynos pour nous, aux États-Unis, ils s’appuient sur Qualcomm.