Le dernier d’entre nous: partie 2 Le réalisateur Neil Druckmann répond à toutes les rumeurs qui circulent actuellement sur le développement du jeu.

Par exemple, il est allégué qu’Anita Sarkeesian a collaboré avec Naughty Dog pour écrire le scénario et que le développeur a donné de l’argent aux critiques pour un bon score. Neil Druckmann a répondu que le flot de fausses allégations était fatigant.

Attention aux spoilers sur The Last of Us 2!

Tout a commencé avec un tweet d’Alexandria Neonakis. Cet artiste conceptuel de Naughty Dog a été surpris par la rumeur selon laquelle les développeurs devaient regarder des séquences de scènes de torture pour rendre la violence dans The Last of Us: Part 2 plus réaliste. « D’où est ce que ça vient? » Demanda Neonakis.

Mafia: Definitive Edition: Time Machine: comment les critiques ont évalué Mafia en 2002

«Peut-être de la même source qui prétend que vous tuez des chrétiens homophobes dans le jeu? Ou qu’Anita Sarkeesian a travaillé sur le jeu? Ou qu’Abby est transgenre? Ou que j’ai été scanné et ai participé à des sessions de capture de mouvement? Ou que nous avons payé pour de bonnes critiques? Ou… je suis épuisé », explique Druckmann.

Anita Sarkeesian est une féministe et critique canado-américaine qui est devenue célèbre il y a des années après une série de vidéos dans lesquelles elle a souligné la représentation négative des femmes dans les jeux vidéo. Avant la sortie de Last of Us: Part 2, le message a soudainement circulé que Sarkeesian aurait contribué au scénario du jeu. Sans d’abord vérifier si ce message était vrai, de nombreux utilisateurs de Twitter ont attaqué Sarkeesian avec des messages agressifs et vulgaires.

En ce qui concerne le «balayage», Druckmann fait référence à des informations selon lesquelles Neil Druckmann lui-même joue un personnage de The Last of Us 2 qui lui ressemble.

Queer prétend que Druckmann a fait cela afin que lors de la session de capture de mouvement pour ce personnage, il puisse tourner une scène de sexe avec Laura Baily, l’actrice qui incarne Abby. On ne sait pas d’où vient cette affirmation, car il n’y a même pas de scène de sexe entre Abby et le personnage que Druckmann jouerait.

«Je ne peux pas croire que je dois expliquer cela. Je n’ai jamais et jamais été filmé avec Neil », a déclaré Bailey.

Concernant la soi-disant visualisation forcée de la torture, Neonakis confirme qu’elle a volontairement consulté des documents de référence, qu’elle était guidée par le studio et qu’elle pouvait s’arrêter à tout moment.

Ce qui précède n’est qu’une partie de la longue agonie que Neil Druckmann a dû traverser ces dernières années. Par exemple, lors du développement de son jeu précédent, Uncharted 4, il a déjà été affirmé qu’il aurait forcé Amy Hennig, qui dirigeait normalement le jeu, à quitter le studio pour prendre sa place. Aujourd’hui, il est finalement apparu que la nouvelle avait été faussement diffusée par deux anciens journalistes de l’IGN.

Vous voulez en savoir plus sur The Last of Us 2? Si vous avez besoin d’aide, nous avons une procédure pas à pas Last of Us 2 et un guide qui inclut les codes de sécurité Last of Us. Si vous êtes curieux de savoir ce que nous avons pensé du jeu, vous pouvez toujours lire notre critique Last of Us 2. Aussi sympa: notre interview Last of Us 2 avec le co-réalisateur Kurt Margenau.

La source : IGN