Microsoft maintient de bons chiffres dans les premiers résultats financiers après sa restructuration.

Microsoft a présenté son résultats financiers du premier trimestre de l’exercice 2014. Ce sont les premiers résultats depuis la restructuration de l’entreprise et l’un des derniers avec Steve Ballmer à la barre, et, une fois de plus, ils montrent une fois de plus la régularité de l’entreprise et la stabilité de certains de ses métiers.

Au cours des trois mois se terminant le 30 septembre, Microsoft a réalisé environ chiffre d’affaires de 18 529 millions de dollars. Cela représente une augmentation de plus de 2 500 millions par rapport à la même période l’an dernier et se traduit par des bénéfices bruts de 6 334 millions de dollars, 19 % de plus qu’au premier trimestre fiscal de 2013.

Microsoft maintient de bons chiffres dans les premiers résultats financiers après sa restructuration

Il convient de rappeler qu’à cette époque, l’entreprise faisait face à des dépenses reportées de plus d’un milliard liées à l’offre de mise à niveau vers Windows 8. Au cours de ces mois, l’entreprise a également dû faire face à des dépenses préalables à la mise à jour de Windows 8.1, mais c’est le montant est bien moindre : 113 millions de dollars.

Les nouvelles divisions tirent la voiture

Microsoft publie les résultats des nouvelles divisions qui composent désormais l’entreprise. Et il le fait avec une croissance soutenue dans chacun d’eux par rapport aux chiffres équivalents de l’année dernière, ce qui permet à l’entreprise de dépasser les attentes des analystes pour son trimestre.

Microsoft maintient de bons chiffres dans les premiers résultats financiers après sa restructuration

Les divisions regroupées en Devices et Consumers ont terminé le trimestre avec une Croissance de 4% à 7,46 milliards de dollars. Ils l’ont fait malgré une baisse de 7% des revenus des domaines responsables de Windows et Office. La division la plus caractéristique de Microsoft continue de souffrir alors que les nouvelles prennent le train en marche.

La division hardware a augmenté de 37% grâce à Xbox et à une augmentation des revenus de Surface. Une chance similaire a couru la division en charge de services tels que Bing ou Xbox Live. Grâce à la publicité de la première et à la bonne dynamique de la seconde, la troisième des divisions orientées vers le marché grand public a augmenté ses revenus de 17 %.

Microsoft maintient de bons chiffres dans les premiers résultats financiers après sa restructuration

Celles qui ne montrent toujours aucun signe d’épuisement professionnel sont les divisions orientées métier de Microsoft. Désormais organisés autour des divisions Commercial Licensing et Commercial Other, les Enterprise Business Areas de Microsoft connaissent à nouveau un trimestre de croissance avec une Augmentation de 10% des revenus à 11,2 milliards de dollars.

Moment clé pour Microsoft

Ce sont de bons chiffres pour ceux de Redmond. Comme le souligne Amy Hood, directrice financière de Microsoft, la société a réalisé son meilleur premier trimestre en chiffre d’affaires malgré une transition complète de votre entreprise. Il l’a également fait malgré les difficultés rencontrées par ce qui a toujours été son produit le plus caractéristique : Windows.

Microsoft maintient de bons chiffres dans les premiers résultats financiers après sa restructuration

Windows 8 vient de recevoir une mise à jour qui peut donner un nouvel élan au système et nous commencerons à voir ses résultats au cours du prochain trimestre. Ce n’est pas la seule chose sur laquelle nous devrons être vigilants. Durant les trois mois qui ont déjà commencé, Microsoft va mettre sur le marché la seconde génération de ses tablettes Surface et sa nouvelle console Xbox One, il va sans doute boucler l’acquisition de Nokia et on connaît peut-être même déjà son prochain PDG.

S’il y a eu un moment critique dans l’histoire de Microsoft, c’est bien celui-ci. Les prochains mois définiront une grande partie de l’avenir de la société de Redmond. Un avenir qui, loin d’être de mauvais augure, part de bon pied avec des résultats financiers tels que ceux présentés aujourd’hui.